Livre = DUNUNBAS : les rythmes du Hamanah.
Cet ouvrage ne remplace en aucun cas l’apprentissage auprès d’un maître des percussions mandingues. Il ne détient nullement la vérité, mais il rassemble des connaissances récoltées auprès de maît
09/04/2019 
11:48 

freddbox
  Apprendre la danse africaine (et les percu) au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire
Bonjour à tous! Je prévois un voyage au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire (peut-être également au Ghana, Togo, Benin) de janvier à avril et je cherche un moyen d'apprendre la danse du pays (ou bien auss
10/11/2013 
12:05 
1 Com
Txikan
  Kondonaben Dunun
Bonjour en ce je moment bosse le rythme Kondonaben Dunun qui est un rythme de la famille des Kassa. Le problème est que je n'ai pas les solos traditionnels et j'aimerai beaucoup pouvoir les travailler pour m'en inspire
07/05/2013 
09:36 
5 Com
Salam87
  Rythmes pour krin
Je viens d'acquérir un krin et j'aimerai savoir si il existe des partitions pour cet instrument, ou une méthode d'apprentissage, ou alors quelqu'un qui pourrai me donner des bases sur la région de grenoble....
04/12/2012 
11:49 
1 Com
Salam87
  Specialiste hamana : le kawa et le komah
Document exceptionnel du masque komah en pays hamana posté par daniel A l’écoute du rythmes j’entends un style de kawa ! de mon côtés je connais 2 kawa celui de faranah le plus po
  
03/10/2011 
08:36 
4 Com
Stef
  Hello une une vidéo pour me présenter avec la flute peul
Une variante de sakodougou
  
28/09/2011 
18:49 
3 Com
DshiR
  Kabo
Bonjour a tous et a toutes. Je suis à la recherche d'information sur un morceau traditionnel de Cote d'ivoire. Ce morceau se nomme Kabo. J'adore sa ligne de doums et j'aimerais en savoir plus, mais je n'ai
28/06/2011 
14:31 

ben49000
  Le rythme des forgerons
Bonjour à tous, vous connaissez certainement le rythme des forgerons qui a toujours cours en haute guinée et qui se prononce nunkabolo... et bien je cherche un petit enregistrement de celui-ci mais je cherche surtout
26/04/2011 
20:02 
20 Com
Djembefola.fr
  Classification des rythmes et des chants.
Bonjour, je souhaite connaitre une classification des rythmes musicaux par groupe ethnique. je m'explique, par exemple "marakadon" est un morceaux d'origine des maraka. si on a djansa, ce mo
24/04/2011 
21:24 
2 Com
Djembefola.fr
  Flute malinké kassa soro
flute malinké
  
16/02/2011 
14:43 
8 Com
cripouille86
1 2 3

Bonjour à tous, je lance ce sujet pour essayer de répertorier (un peu) les rythmes du Wassolon.


Donc voici ce que j ai pu réunir:


Sogoninku, N'grin, Konden (du wassolon), namani, wassolon soli, rythme du bari, yabara


et ce dont je suis pas sur: madan (djagbe), djagbewara, fankani



Voila, donc merci a tous de completer cette petite liste


Bonne percussion à tou

  Rythmes du Wassolon      
Tito  Posté le 08/05/2009 13:27
Djembesilo  Le 08/05/2009 15:49  


Salut tito

les rythmes principaux de wassolon sont: ngri/wasulunka, sogonikun, mendiani

wassolon de la guinée: dennadon, fefoli, djabara, soli de wasolon, djagbewara, djaa siguiri, fankani, konden 1 (de wassolon), namani, sirankuruni, toro

wassolon du mali: djaguawara, bari/didadi, doma

aussi les rythmes malinkés qui sont également joués à wassolon: suku/soli, fura/soli lent, koredjuga, komofoli, etc.

Tito  Le 08/05/2009 21:30  


Salut djembesilo et merci pour ta réponse,
mais en fait je cherche plutot les rythmes originaire du wassolon
donc n'grin, sogoninku mais mendiani n est pas originaire du wassolon (a ma connaissance) meme s il y est beaucoup joué
didadi il ne me semble pas non plus (mais ça s y est inplanter avec le temps et les melanges)
et je ne connaissais pas doma et sirankuruni (sais tu si ils sont sur des albums...?)

voila, en tout cas cool pour l intervention

JSB  Le 08/05/2009 22:32  


Toutes les réponses que je peux apporter me viennent de Séga Sidibé - j'espère ne pas trahir ses propos - et concernent plus particulièrement la partie malienne de cette région:

Séga a enregistré un disque qui s'intitule "Wasulun Fenkorow" (les choses anciennes du Wasulun) dans lequel on retrouve les rythmes suivants:

- Komofoli (masque)
- Djaguewara (réjouissance)
- Sogonikun (masque)
- Soflé ("musique militaire" :-) l'équivalent wasulunke de Sofa)
- Bari (qui s'appelle aussi Didadi et qui est bien originaire du Wasulun, le bari désignant le gros dunun qui est joué avec une baguette et une main nue qu'on appelle aussi didadidunun)
- N'grinba (ou N'grin ou Wasulunke pour les populations voisines, qui s'appelait autrefois "Jenbe ni Jè" car il était joué sans dunun)
- Nama

Il y en a d'autres, dont le Sigi (masque), le Soli du Wasulun.

Le Madan n'est pas originaire du Wasulun, où il existe cependant un rythme équivalent (même sens, même utilité) qui s'appelle "Yankadi" et qui n'a rien à voir avec le Yankadi que tout le monde connait.

Jabara est le nom d'un instrument, mais je crois que ce rythme n'existe pas au Wasulun malien.

Menjani ou Manjani, est un rythme répandu chez les malinkés, qui n'est pas originaire du Wasulun.
Koreduga n'est pas non plus du Wasulun, il a son origine dans la région de Ségou, et aussi utilisé chez les Sénoufos.

Enfin, le Komofoli existe dans beaucoup d'autres régions du Mali, la version enregistrée par Séga Sidibé correspond sûrement à une forme propre au Wasulun.





Konoba  Le 08/05/2009 22:33  


Salut

a ma connaissance didadi est bien un rythme du wassolon et reconnu comme tel au mali par de tres tres nombreux folas .personnelement je l'ai vu joue dans des conditions similaires au sokoninkun et parfois meme joue dans les ceremonies de sokoninkun

question (qui ne fait que rajouter un os a votre probleme) : wurukutu n'est il pas originaire du wassolon lui aussi ?

j'aime bien le theme de ce sujet


Benjamin  Le 09/05/2009 11:45  


Didadi vient de Bougouni. Beaucoup de malien disent que Bougouni est dans le Wassolon. Les gens de Bougouni disent qu'ils n'y sont pas. Donc Didadi n'est pas un rythme originaire du Wassolon... mais ce n'est pas loin.

Rukutu est un rythme malinke malien. Plutôt la région autour de Kangaba je pense.

Siguiri n'est pas dans le Wassolon, mais dans le Dioman. Donc pas de Djaa Siguiri dans le Wassolon. Attention parce que beaucoup de rythmes joués dans le Wassolon guinéen sont des rythmes malinkés originaires d'autres régions de la Haute-Guinée (Hamanah, Gberedu, Sankaran, Dioman...) : Fankani, Fefoli, Konden, Toro...

Dans le Wassolon il y a beaucoup de rythmes de masques. Je me rappelle de Könö (l'oiseau) et Gomba (le grand singe).

Je pense que Soumalé provient aussi du Wassolon ; pas sûr.

Djembesilo  Le 09/05/2009 18:25  


Tout d'abord, nous devons définir la région qui est appelée «wassolon» ou «wassoulou».

selon eric charry (mande music, 2000), wassolon est le nom de la région s'étendant entre la fleuve sankarani à l'ouest, et bougouni dans l'est du pays, avec des parties dans le nord-est de la guinée et le nord de la côte d'ivoire. d'autres sources disent que les régions manian et odienne sont les domaines spécifiques de la côte d'ivoire qui font partie de wassolon, et que yanfolila et sikasso font le centre malien de wassolon. mandiana en guinée est une préfecture de la région de kankan et forme le centre de wassolon. selon wikipedia, les préfectures de kankan, siguiri et kerouané (aussi dans la région de kankan) font également partie de wassolon. l'identité de wassolon vient de l'empire wassoulou (samory touré a été le principal chef) qui a étendu même à Sierra Leone, et la migration de massina peulh (15ème siècle) et, plustard, fouta dialon qui a été habité par les agriculteurs maninkas, bamanas et minyankas.

donc, siguiri est bien en wassolon. et domian? c'est en cote d'ivoire, pas guinée.

Djembesilo  Le 09/05/2009 19:51  


J'ai entendu que mandiani venaient de wassolon. pourrait-il y avoir un lien entre mandiani et la mandiana préfecture ou ville? en tout cas, mandiani est populaire dans le mandingue et quand un rythme est très répandu, il peut être difficile de garder la trace de son origine.

bari n'est pas joué en Guinée. sega sidibe et ibrahima sarr ont dit qu'il est de wassolon. didadi est un nom moderne pour le même rythme.

ngri - au mali ce rythme a plusieurs changements de tempo, de feeling et solo djembe. «jenbe ni je» se réfère à l'un de ces changements. mamady keita a dit qu'il n'a pas entendu le nom de «ngri». c'est peut-être pas connu en wassolon de la Guinée.

sirankuruni - ce rythme est joué pendant les festivités à la fin du ramadan. le rythme peut être entendu sur le cd «'guinée: musique des malinké», de famoudou konate.

doma - ce rythme est pour les chasseurs. c'est la première piste sur le cd de ibrahima sarr, «porte 386».

wurukutu - j'ai lu quelque part que c'est «la danse des hommes forts» ou dounoungbe.

gomba - selon ibrahima sarr, il s'agit d'un bamana foli.

soumale - il s'agit de khasso.

soli de wasolon - ce rythme est joué uniquement dans les wassolon de la guinée. au mali, suku est joué, et c'est la même suku qu'on entend à bamako.

yankadi de wasolon - est-ce qu'il y a un album avec ce rythme? pour quelles festivités ce rythme est joué?

JSB  Le 10/05/2009 18:56  


La partie malienne du Wasulun correspond au cercle de Yanfolila, et Bougouni n'en fait pas partie, Sikasso encore moins. (il y a souvent des méprises du fait des dénominations administratives: Les cercles de Yanfolila et Bougouni font partie de la région administrative de Sikasso, tout comme le cercle de Sikasso lui-même).

D'autre part le nom de Wasulun (Wassoulou, Wassolon,...) ne vient absolument pas de Samory Touré. Ce dernier (mort en 1900) qui n'était pas d'origine wasulunke, a conquis et islamisé la région par la force et repris à son compte le nom de Wassoulou pour désigner le royaume ainsi constitué.

Certaines traditions orales, comme le récit de Wa Kamissoko, font remonter la fondation du Wasulun par les peuls à une période antérieure à celle de Sunjata, certains historiens penchent plutôt pour l'hypothèse d'une émigration depuis le Futa Jalon autour du XVIIIème siècle.

En ce qui concerne le Yankadi, le sujet avait été abordé avec Séga en travaillant Madan. Après avoir montré une variation de dunun, il avait expliqué que c'était la manière de "chez lui" de jouer le madan (l'accompagnement de djembé diffère aussi), et que, sans qu'il sache vraiment pourquoi, ce rythme s'appelait Yankadi. Il a ajouté que les phrases et les circonstances étaient les mêmes, je n'en sais pas plus.

Je pensais moi aussi que le Didadi (qui est en fait une onomatopée illustrant la phrase de base jouée sur le bari), pouvait venir de Bougouni et j'avais posé la question à Séga qui avait répondu que ce n'est pas parce qu'un rythme est populaire dans une région, - même depuis assez longtemps - qu'il est nécessairement originaire de cette même région:
"Le Bari vient du Wasulun".

N'grin ou N'grinba: J'ai effectivement entendu des enregistrements de ce rythme où le dunun s'arrête de jouer pendant la chauffe, c'est cela qui doit correspondre à la partie nommée "jenbe ni jè", mais cela n'est pas forcément traditionnel.
D'après Séga Sidibé, ce rythme qui "descend" très certainement de Fuladon, était autrefois joué sans dunun, il pouvait aussi être appelé "Jenbe ni jè" (littéralement djembé blanc, djembé seul), lorsque le dunun a été ajouté, il marquait simplement le temps, et la partie de dunun caractéristique de ce rythme est assez récente.
L'accompagnement de djembé évolue en fonction des phrases du soliste, il faut vraiment bien connaître le rythme et la danse pour l'accompagner correctement.

Tito  Le 10/05/2009 19:35  


Décidemment ce Didadi il nous fait tourner en bourrique.
Pour ma part vié Dembele, malien, avec qui j ai travaillé et qui à lui meme jouer le didadidunun, disait que ce rythme venait bien de la région de bougouni.
Maintenant apparemment il y a pas mal de contradiction (peut etre chacun voulant ce l approprier?)
Une autre source, le cd malien intitulé "didadee" situe l origine aussi au bougouni

http://www.earthcds.com/africa/west/mali/didadee.shtml

"
La musique de cet album est la musique traditionnelle "Didadi". Le Didadi est du cercle de Bougouni dans la région de Sikasso au Mali. Il est joué pour la fin de l'année de vacances ou de diverses fêtes et de festivals. Il ya même des gros festivals Didadi avec des concours."

Voilà, il serait interressant d avoir encore d autres sources
(JSB je suis justement en train de lire "la grande geste du mali de wa kamissoko, super interessant...)

Benjamin  Le 10/05/2009 20:10  


Etrange d'avoir inséré Kankan et Siguiri dans le Wassolon. Pour les gens de cette région, elle est beaucoup plus petite, centrée autour de Yanfolila. Même à Mendiana les habitants me disaient que j'étais sorti du Wassolon.

Il existe bien un gomba du Wassolon, différent rythmiquement de celui des autres bamanans (et un autre au Kasso). Apparemment il y a des masques similaires au Wassolon et chez d'autres bamanans.
Quelqu'un saurait-il quelles régions occuppent les bamanans au Mali ?

Il y a également un Soumalé du Wassolon. Soumalé signifie froid, et par extension lent.

Le Rukutu n'a rien d'un dununba... pourquoi l'appellerait-on dunungbe ?

Et la région autour de Siguiri s'appelle bien le Dioman, si, si, j'insiste ! C'est ainsi que l'appelle Diala Diawara qui en est originaire.

Et à propos de Bari, j'imagine qu'on va avoir du mal à départager les cercles de Bougouni et de Yanfolila tellement ils sont proches culturellement et géographiquement.

Une petite question : quelle est la langue populaire en Wassolon ? D'où vient-elle ?On m'a dit récemment que le "Wassolonké" était une forme ancienne du Bamanan ? Il me semble qu'il ressemble plus à du Malinké...

Djembesilo  Le 21/05/2009 11:39  


Merci pour les précisions. je pense qu'il est facile de confondre la région de wassolon en raison de la régions administratives. wassolon ne correspond pas directement à l'une des régions administratives. cependant, vous constaterez que wassolon officiellement comprend une petite partie de la côte d'ivoire et certainement mendiana en guinée. mamady keita affirme que son village natal de balandougou (situé dans la région administrative de Siguiri) est en wassolon et il nomme mendiana comme la capitale du wassolon guinéen.

pour répondre au question sur la langue wassulunke: en Guinée, il est un dialecte du maninkakan similitude avec 92% à maninkakan de l'ouest (le maninka parlé autour de Kankan et la plupart de la haute-guinée). wasulunka malien est un dialecte du bamanakan et a une grande affinité avec bamanakan. wasulunka ivoirien est un dialecte du Odienne diula (également connu sous le nom de wojenaka maninkakan), qui est également très proche de maninkakan de l'ouest.

pourriez vous nous en dire plus sur wurukutu? pour quelles fêtes ou célébrations est-que ce rythme joué? qui peut le danse? J'ai entendu plusieurs versions de didadi. dans certains domaines, il n'est pas appelé bari. peut-être ce qui explique que le rythme a été répandu pour un certain temps dans les zones adjacentes aux wassolon et il devient donc difficile de retracer l'origine exacte du rythme. trop grand nombre de grands maîtres ont dit que didadi est de wassolon et je n'ai aucune raison de douter eux.

je n'ai pas entendu parler de dioman en guinée. de plus, je n'ai pas pu trouver aucune mention de dioman sur toute le carte de la guinée ou dans la liste des préfectures ou des régions administratives.

Barre  Le 21/05/2009 16:29  


Wurukutu est souvent joué après madan, quand celui ci va vite... ( du moins sur bamako)
c'est une danse d'homme fort mais pas un dundunba. donc pas grand chose a voir avec dunungbé.
Le rythme ressemble à un kuku super rapide avec un dun qui marque le tempo quand il n'y a pas la danse.


Djembesilo  Le 22/05/2009 17:40  


Merci pour l'info!

Gael  Le 14/07/2009 13:47  

Wassoulou pas wassoulou?


Salut les gars et merci de toutes ces precisions, et par rapport a tous ca je voudrais ajouter mon grain de sel.
concernant bari/didadi je crois que didadi est dedié au wassolon(cercle de yanfolila) et que bari est plus proche des bambaras.c'est le meme instru qui est appellé differement:bari dunun et didadi dunun pour le second.
et je tient a ajouter que didadi est un pur rythoum wassulu, il en est joué une quinzaine de différent a yanfolila.
pour le wassulukan benj tu as raison c'est un melange entre le bambara et la malinké, le tout agrémenté d'un accent a couper au couteau.
pour ce qui en est de bougouni ce n'est effectivement plus le wassolon, malgré la proximité, mais le djitoumou et ils doivent d'ailleurs jouer didadi par la bas aussi.
pour le rukutu, c'est le mande, il est joué a bamako a la suite de madan (deux versions existent, de deux regions), et traditionellement il est joué seul mais avec une partie lente binaire suivis de la partie rapide ternaire.un specialiste de ce rythoum est seydou keita (bamako).
une derniere chose a propos du soumalé, cela vient des soninkés de la region de kayes mais ce n'est pas des khassonkés.et il me semble que c'est un djonfoli de la bas.
mais plusieurs rythmes similaires sont aussi joués a bko, un djinnéfoli, la partie rapide de numufoli.
et voila, j'espere ne pas avoir dit trop de betises...
a plus